Monoxyde de carbone : attention danger !

Un appareil ou un moteur fonctionnant au bois, au charbon, au fioul domestique ou à l’éthanol dégage du monoxyde de carbone. Or, il s’agit d’un gaz toxique qui peut, inhalé à forte dose, causer de réels désagréments pour la santé. Notamment, les résidents du logement affecté peuvent souffrir d’intoxication. Afin d’éviter ce risque, il est utile de connaître les bons réflexes à adopter.

Les conséquences de la présence de monoxyde de carbone sur l’organisme

Les conséquences de l’inhalation à forte dose de monoxyde de carbone sont nombreuses et néfastes pour la santé. Lorsque l’on respire ce gaz, il passe dans les poumons et se fixe sur les globules rouges. Cela peut conduire à un manque d’oxygène assez important. Une fois cette étape atteinte, la personne ressent des maux de tête, des vertiges, des malaises, voire des vomissements fréquents. Les intoxications graves peuvent même causer des lésions cérébrales ou entrainer la mort.

Que faire pour se prémunir du danger ?

Tout d’abord, sachez que dans la majorité des cas, l’intoxication au monoxyde de carbone est due à une mauvaise aération du logement et un appareil de chauffage ou de production d’eau défectueux. Cela concerne particulièrement la chaudière, le chauffe-eau, la cheminée, le chauffage mobile d’appoint et les cuisinières. Ainsi, un entretien régulier de votre appareil de chauffage semble être le geste principal pour se prémunir du danger du monoxyde de carbone. Pour ce faire, il est impératif de recourir aux services d’un professionnel, car pour ce type d’équipement, une grande vigilance est requise.

Hormis l’entretien, il est également nécessaire de procéder à un nettoyage régulier de votre appareil, surtout la cuisinière à gaz. La flamme ne doit en aucun cas noircir le fond des casseroles.

Si vous changez votre appareil de chauffage, prenez soin de bien lire les notices d’utilisations, surtout en ce qui concerne la sécurisation de ce matériel.

Accordez une vigilance particulière à vos appareils de chauffage durant les périodes où vous les utilisez le plus fréquemment (hiver, périodes d’intempéries).

Pensez à aérer, à ventiler le logement au moins une fois par jour, pour permettre le renouvellement de l’air intérieur. Evitez d’obstruer les grilles de ventilation des appareils. Equipez-vous des détecteurs de monoxyde de carbone. Cette machine aide à détecter la quantité anormale de monoxyde de carbone dans l’air de votre logement. Sur ce point, il est recommandé d’installer les détecteurs à proximité de l’appareil à combustion (moins de 3 mètres). Tous ces gestes vont vous sauver la vie, car ils permettent d’éviter l’accumulation du monoxyde de carbone dans votre maison.

Il est utile de noter qu’il existe certaines lois concernant les appareils dégageant du monoxyde de carbone. Principalement, durant la pose et l’entretien annuel de la chaudière, le chauffagiste est tenu de régler la combustion. En effet, sachez que la présence de monoxyde de carbone provient généralement d’une mauvaise combustion. Cette dernière est réglée grâce à un analyseur de combustion qui indique différents paramètres tels que le rendement, la température des fumées, le taux de CO, de CO2 ou de O2.

Découvrez d'autres conseils sur le mazout